Lettre du 27 avril 1946

460427Thi Dhue, le 27 Avril 1946

Mes très chers parents, ma très chère sœur,

En cet instant béni il est exactement 22 h 55 (heure d’Indochine) c’est à dire environ 15 h 55 chez nous à Paris. Il y a trois quarts d’heure, j’écrivais une lettre à Chaumergy (1), mais je fus obligé de la reprendre une deuxième fois, car une attaque du P.C. de la Compagnie par des éléments du Viet-Minh. Cela se termina très bien. Presque toutes les nuits, cela cogne dans un coin ou un autre et nos dignes journaux métropolitains racontent à qui veut les lire que la situation est calme en Indochine. Mais en ce qui nous concerne, ne craignez rien, absolument rien. Nous sommes très bien armés et en général devant la puissance de feu de nos éléments, les rebelles se replient, quoiqu’ils ne manquent pas de mordant. A part cela je pourrai dire comme la chanson: « Tout va très bien Madame la marquise » (2).

Demain matin, de très bonne heure, ma compagnie fait mouvement pour occuper deux postes en lisière de la brousse. Cet après midi par un sommeil de plomb nous sommes allés reconnaître notre futur cantonnement. Nous y serons très bien. La santé est excellente, le moral l’est de même. Cette vie d’aventures me plait énormément. Lorsque je rentrerai en France j’aurai quantité de choses à vous dire et je pourrai vous raconter de belles histoires.

Je vous souhaite le bonsoir à tous. J’espère que ce court billet vous trouvera en excellente santé. Je termine mes très chers parents, et ma très chère sœur, en vous serrant tous sur mon cœur et en vous embrassant très fort.

Serge

PS : Excusez les ratures et les fautes mais je suis fatigué et je tiens mes yeux ouverts avec peine

Notes :

1Chaumergy (Jura) : chez sa grand-mère et sa grand-tante paternelles.

2. Tout va très bien Madame la Marquise est au cours de l’année 1936 le « super tube » de Ray Ventura et ses Collégiens (chanson de Paul Misraki, Charles Pasquier et Henri Allum).

⇐ Retour au sommaire

Lettre suivante ⇒