Chronique des jours immobiles

Chronique des jours immobiles

L’internement des « nomades à Arc-et-Senans – 1941-1943

3_chroniquePréface de Jacques Sigot – Alain Gagnieux, L’Harmattan, 2011 (328 pages).

Le 6 avril 1940, sous la IIIème république finissante, un décret présidentiel assigne à résidence ceux que la loi de 1912 désigne comme « nomades ». Il s’agit de populations itinérantes hétérogènes (Manouches, Roms, Gitans, Yéniches, forains, …), englobées sous le vocable de Tsiganes, mais françaises de souche pour la plupart.
Avec l’occupation allemande, leur destin est scellé. Dès l’automne 1940, les « nomades » sont traqués pour être internés dans la trentaine de camps érigés par le gouvernement de Vichy. Dans l’indifférence générale, ils y seront parqués plusieurs années.
À Arc-et-Senans, dans le département du Doubs, c’est un site prestigieux, l’ancienne saline Royale de Nicolas Ledoux, qui servit à emprisonner pendant près de deux ans, dans des conditions indignes, plus de 370 personnes, dont près de la moitié étaient des enfants de moins de 15 ans.
A partir des archives et des témoignages, cet ouvrage a pour objet d’accompagner ces hommes et ces femmes, ces garçons et ces filles, dans l’interminable déroulement des jours d’enfermement qu’ils eurent à subir, pour la seule et simple raison qu’ils étaient ce qu’on appelle aujourd’hui des Gens du voyage. Voir le sommaire (format Pdf)

Commander sur le site des éditions L’Harmattan

Voir aussi :

Préface de Jacques SIGOT

Sources

Espace auteur aux éditions L’Harmattan

Des « nomades » internés à Arc-et-Senans de 1941 à 1943